Communauté nourricière de Brome-Missisquoi

Le projet de la Municipalité de Frelighsburg, communauté nourricière, vise à mettre l’alimentation au cœur de notre collectivité et à rendre notre système alimentaire local plus durable.

Quelques exemples de villes qui ont adhéré au mouvement de communauté nourricière : Montréal, Val-David, Saint-Bruno, Bromont, Saint-Camille, huit municipalités du Saguenay et certaines municipalités de la Gaspésie, pour n’en nommer que quelques-unes.

5 ingrédients

1.  Un territoire productif

2. Des entreprises prospères et responsables

3. Un accès amélioré aux aliments sains

4.Une demande de proximité accrue

5. Un cycle de vie optimisé

Objectif : rendre notre système alimentaire local plus durable

D’ici février 2023, la Municipalité de Frelighsburg va élaborer son plan de développement de communauté nourricière (PDCN). Cette démarche se fera en deux grandes étapes :

1. Un portrait-diagnostic de notre système alimentaire local actuel;
2. Une vision et un plan d’action réaliste élaborés de concert avec la population et les acteurs du milieu pour rendre notre système alimentaire plus durable.

Pour ce faire, nous bénéficierons de l’accompagnement du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi et du groupe de services-conseils OROKOM. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique bioalimentaire 2021-2023 Une MRC nourricière à saveur entrepreneuriale, le Centre Local de Développement (CLD) de Brome-Missisquoi mobilise huit municipalités de son territoire autour du concept de villes et villages nourriciers (Bolton Ouest, Brigham, Cowansville, Farnham, Frelighsburg, Lac-Brome, Notre-Dame-de-Stanbridge et St-Ignace-de-Stanbridge).

Les objectifs et les avantages de bâtir une communauté nourricière à Frelighsburg et dans Brome-Missisquoi sont multiples :

– Bonifier la qualité de vie et le sentiment d’appartenance des citoyens;
– Accroître l’autonomie alimentaire et l’accès à des aliments de qualité;
– Favoriser la rétention des entreprises agricoles et agroalimentaires;
– Réduire l’empreinte écologique de notre système alimentaire;
– Diminuer le gaspillage alimentaire;
– Adapter nos pratiques aux effets des changements climatiques.

L’information relative à cette démarche sera affichée sur cette page web ainsi que dans l’infolettre municipale.

 

Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région.